Un drapeau ukrainien NFT vendu pour près de 6 millions de dollars pour soutenir le pays déchiré par la guerre

Rate this post

Publié

hier à 16h38, Mis à jour hier à 16h41

Cette somme a été reversée à l’association « Come Back Alive », qui soutient les forces armées ukrainiennes.

L’Ukraine a demandé des dons et a annoncé le 26 février sur Twitter la possibilité via la crypto-monnaie. Ce mercredi, un NFT du drapeau ukrainien a été mis aux enchères pour près de six millions de dollars. L’initiative est menée par Nadya Tolokonnikova, membre du collectif féministe Pussy Riot et opposante déclarée à Vladimir Poutine.

Ce drapeau ukrainien virtuel a attiré plus de 3200 contributeurs, qui ont tous reçu une part des jetons, en fonction de leur investissement. Selon le média CNN, les achats allaient de 0,00001 éther (moins de 0,03 dollar), à 44 éther, correspondant à 116 380 dollars, selon le cours actuel de la crypto-monnaie Ethereum.

VOIR AUSSI – Le NFT de la poubelle se vend 252 000 $ par un artiste crypto

A lire aussiGuerre en Ukraine : les cryptos, un outil pour échapper aux sanctions

Six millions de dollars ont été reversés à l’association « Come Back Alive », qui soutient les forces armées ukrainiennes. Depuis 2014, l’organisation leur fournit par exemple des lunettes thermiques, des drones de surveillance et des tablettes. Il propose même des cours « pour les travailleurs médicaux, les tireurs, les tireurs d’élite ou les analystes ».

La vente, organisée par l’association ukrainienne DAO, a eu lieu le 24 février, peu après le début de l’invasion russe. Bien que le NFT soit avant tout spéculatif, le DAO ukrainien « encourage » les acheteurs à conserver leurs actions « afin de se souvenir des besoins humanitaires de notre monde ».

VOIR AUSSI – « Il y avait des corps partout » : à Tcherniguiv, le chaos après le bombardement