Les NFT enivrent les marques de luxe

Rate this post

& # xD;

Gucci vendant des baskets virtuelles, Givenchy et Guerlain lançant chacun un NFT pour les associations caritatives et, plus récemment, Balenciaga créant une business unit spécifiquement dédiée au métaverse… En 2021, les maisons de luxe s’emporteront pour les jetons non fongiques (NFT) , jetons non fongibles en français), séduits par leurs nombreux avantages. Ces jetons numériques stockés sur la blockchain sont uniques, irremplaçables, non copiables et traçables.

& # xD;

« Ils donnent accès à une expérience ultra-personnelle, associée à la rareté et à la discrétion… Autant de valeurs qui sont au cœur même du concept de luxe », observe Pierre-Nicolas Hurstel, président d’Arianee, un Français. Plateforme d’émission NFT pour le secteur du luxe et de la mode. Si les premiers NFT étaient lancés en 2017 avec la technologie blockchain, le véritable boom n’aurait lieu qu’en 2021. Selon les chiffres de la plateforme Nonfungible, leur marché passerait de 70 millions de dollars en 2020 à 13 milliards de dollars en 2021. Et les perspectives pour 2022 suggère déjà un doublement.

Cet article est réservé à nos abonnés